Les transitions

J’aime ces périodes de cheminement lent, d’entre-deux, de contre-temps, de ni noir ni blanc.
J’aime cette idée de la latence active, de temps d’arrêt en mouvement lent.

On a souvent l’attrait pour le point de départ (regardons d’où il vient, d’où il arrive, d’où il est parti) et celui d’arrivée (visualisons le sommet, la victoire, la finalité).
Ce qui m’intéresse en ce moment c’est l’espace entre les deux.
Surement en lien avec ma phase actuelle, où je n’arrive pas à regarder derrière, par peur de reculer, où je n’ose regarder l’horizon, par peur de trop rêvasser. Où des murs tombent par quête d’authenticité, des portes s’ouvrent sur le coeur avec partage nécessaire de ma perception de la réalité.

J’aime ces transitions, ce mouvement en pleine concentration.
L’équilibre incertain, entre peur, chute et racine ancrée.

C’est assez nouveau, disons de l’intégrer.
De ne pas être focus sur l’objectif mais simplement sur l’instant.
De quitter l’agitation de surface pour la profondeur de mes enveloppes.
Le lenteur gagne ma pratique.
Du corps à l’esprit, de la substance à l’essence.
De l’effort à l’art, de l’envie de maîtrise à l’observation.
Que je termine en danseur ou pas n’a aucune importance, le yoga n’est pas une finalité photographique.

Aurélie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s